L’Ardéchois

Ce premier déplacement club de l’année nous emmène faire – ou refaire pour certains – l’Ardéchois.

Cette épreuve, créée en 1995, a été précurseuse (si,si, ça existe) à une époque où les coureurs hors bitume étaient regardés comme des extra-terrestres et peu considérés. Les organisateurs – Loulou Chantre en tête – ont toujours souhaité conserver l’ambiance et la convivialité qui ont fait la réputation de cet événement; et ils y arrivent trés bien.

C’est tout un village en fête qui accueille les coureurs pendant le week-end, dans une ambiance trés festive.

La météo était de la partie samedi avec un soleil radieux pour faire le voyage et se balader dans Désaignes, trés joli village aux ruelles médiévales.

L’accueil au camping est un peu moins enchanteur : les tenanciers sont le couple Thénardiers; la finition des chalets n’a pas été réalisée par des experts en construction …Qu’à cela ne tienne, cela n’entame pas la chaude ambiance entre les coureurs ASPTT !

Soirée pasta-party de l’organisation et douce nuit dans nos petites chalets.

 

Le départ des 2 courses (57km, 2450+ et 36km, 1450+) a lieu en même temps; le tracé est le même jusqu’à une bifurcation au 29e km.

Les chemins sont souvent assez larges, ce qui évite les gros bouchons; nous sommes quand même 1000 au départ. Le parcours est tout en relance, avec des faux plats et de belles côtes à négocier. Des passages trés pittoresques en traversant les petits hameaux ou les vestiges du château de Rochebonne, le célèbre site où tout le monde se prend en photo, n’est-ce pas Laurent !

Le timide soleil du départ laisse place peu à peu aux nuages et au vent; les écarts de température sont énormes d’un instant à l’autre et fatiguent les organismes. Aussi, quand la bifurcation apparaît, il est tentant de rentrer directement au chaud, reposer des jambes qui ne répondent pas…La fin du parcours est assez dantesque avec la pluie et des rafales de vent à 70km/h.

Au final, tous les coureurs ASPTT terminent;

Estelle prend une trés belle 3e place féminine derrière 2 pointures (Amandine FERRATO et Sylvaine CUSSOT)

Christian termine 3e V3 et Edouard 1er V4.

 

A l’arrivée, nous  avons droit au boeuf à la broche préparé par l’organisation: un bestiau énorme, installé dès la veille au soir avec l’aide d’un  tracteur et d’un Manitou. Et on enchaîne avec la soirée dansante (tiens, y en a qu’ont retrouvé leurs jambes); sauf malheureusement pour Anne, notre dernière recrue, qui souffre d’une douleur au mollet.

 

Encore un beau déplacement dans une belle région pour courir;

merci à Thierry pour son organisation sans faille (comme d’hab)

 

Les photos

 

Les résultats

57 km,   2450+

44e     Estelle            6h36       3eF

88e     Gilles              7h09

223e   Chantal           8h20

228e    Anne              8h25

258e    Jean-Marc     8h52

281e    Laurent B       9h21

283e    Joël                 9h22

 

36 km,    1450+

157e     Christian       4h16     3eV3

223e    Thierry          4h31

250e     Edouard       4h36     1e V4

483e     Claude           5h24

507e      Pascale          5h30

 

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*