La CCC des 4 mousquetaires

La saison estivale est un moment à part dans le calendrier du traileur; c’est – souvent – la période des ultra-trails, ces projets fous qu’on a portés depuis des mois, voire des années, pour lesquels le coureur s’est entraîné d’arrache-chaussures, auxquels il a consacré tout son temps libre : quand ce n’était pas sur les sentiers d’entraînement, c’était sur son écran d’ordi à regarder en boucle les vidéos de l’épreuve et à mémoriser le parcours et le dénivelé …ou c’était devant une bière avec quelques potes, forcément traileurs, à discuter des difficultés et s’échanger des tuyaux : « et toi, la spiruline, tu la prends en poudre, en comprimé ou liquide ? », « contre les échauffements, moi je m’enduis de graisse de mammouth endormi, c’est top »

Bref, on en a rêvé toute l’année, et enfin, Il est là !

Et le Graal, c’est l’UTMB et ses déclinaisons chamoniardes.

Aussi, cette année, nos 3 mousquetaires, Joël B, Laurent B et Jean-Marc C, adjoint d’un 4ème pour l’occasion, Hervé R, avaient décidé de tenter la CCC, 101km et 6100D+

Je laisse la parole à Jean-Marc pour nous faire le récit de leur expérience :

Le début de course était un peu stressant car nous étions dans les derniers et proches des barrières horaires. Laurent n’était pas dans un bon jour et a pris du retard au début qu’il a un peu rattrapé mais payé sur la fin en étant hors délai de quelques minutes à Vallorcine.  Joël aussi  a été malchanceux. Il s’est claqué dans la descente du Grand col Ferret alors que nous avions fait la montée ensemble.
Bravo à Hervé qui finit largement devant (quand je l’ai croisé à 1 km de l’arrivée il avait déjà pris sa douche et était prêt a partir !)
Personnellement, la montée du grand col Ferret a été le moment le plus dur avec le froid en plus de la pente. 
Je craignais la course de nuit mais en fait je m’y suis senti plutôt à l’aise, d’autant plus que j’avais un petit matelas d’avance sur la barrière horaire. Du coup, j’ai pu gérer à peu près et même accélérer un peu sur la fin. C’était pour moi le scénario idéal. Dommage que Laurent et Joël n’aient pas pu finir, ça gâche un peu la fête. On en a quand même bien profité.

Hervé termine en 24h16 et Jean-Marc en 25h15;

Un grand bravo à eux 4; ils ont su donner vie à leur projet et aller jusqu’au bout, même si la ligne d’arrivée n’a pas forcément été franchie; mais la ligne des rêves, elle, a bien été dépassée…

 

l’album photos

 

Commentaires

  1. campardon dit :

    Bravo à ces valeureux Mousquetaires.
    Personnellement, je me suis régalé à vous suivre sur le site de l’UTMB. Quelle émotion de se retrouver sur la ligne de départ d’une telle course.
    Encore BRAVO.

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*