ABCD à Bernex

On innove pour le compte-rendu du déplacement club à Bernex qui s’est déroulé le week-end du 30/09-01/10/2017; voici un petit abécédaire à usage des fondus de trail.

 

A comme ASPTT, bien sûr; 3ème déplacement club de l’année, sans compétition, sans pression, juste pour le plaisir de courir ensemble et varier les sentiers;

B comme Bernex, charmant village de Haute-Savoie dans Le Chablais, à 1 000 m d’altitude; nous y avons retrouvé le gîte et son hôtesse de l’an passé;

C comme Cables; pas d’échelle cette année (sauf pour Chantal qui est montée en pèlerinage à l’échelle rebaptisée « du JC »); mais il fallait quand même avoir le pied alpin et ne pas être sujet au vertige; les passages scabreux s’effectuaient à l’aide de câbles, bienvenus pour éviter des glissades…définitives (voir lettre D)

D comme Dent D’Oche; la météo nous a permis de la gravir cette année; un sacré pic qui culmine à 2 222 m, avec quelques passages très aériens en crêtes et des parties à escalader. du vrai skyrunning ! On ne regrette pas de ne pas l’avoir faite l’année dernière sous l’orage…

E comme Eclaircies; une météo trés correcte pour ce WE automnal; la pluie annoncée a finalement attendu la fin d’aprés-midi du samedi pour tomber; et la montagne était rincée à nette le dimanche matin, offrant des panoramas sublimes au-dessus de la mer de nuages;

F comme Fondue savoyarde; c’était le menu du samedi soir ! Après quelques craintes diétético-sportivo-gastriques, notre hôtesse nous a livré son secret pour bien digérer : ne pas boire d’eau plate; conseil suivi à la lettre avec quelques bouteilles alcoolisées (voir lettre V); résultat nickel !

G comme Georges Brassens; petite chanson dédiée à Estelle (sur l’air de Les sabots d’Hélène)

Les Hokas d’Estelle étaient tout crottés

Les trois capitaines l’auraient appelée vilaine

Mais la pauvr’Estelle était comme une âme en peine

N’essore plus tes s’melles…

H comme Hooo, regardez le paysage; Haaa, qu’est-ce que c’est beau !

I comme Itinéraire bis; pour que chacun puisse profiter pleinement du WE, des groupes se sont constitués naturellement, avec des bifurcations et des prolongements pour certains;

J comme joyeux lurons; et il y en avait dans la bande (je ne citerai pas de noms);

K comme Kilomètres; mine de rien, on a enfilé de la distance et du dénivelé sur notre week-end; plus ou moins selon les groupes de niveau : entre 35 et 60 km et entre 2 800 et 3 800 D+;

L comme Lac Léman; depuis les rives éclairées dans la nuit ou depuis les sommets du Chablais, il est vraiment beau ce lac.

M comme Michel; le grand organisateur de Bernex, c’est lui, qui nous a fait découvrir ce superbe coin, qui connait les sentiers comme sa poche; un grand merci à lui  !

N comme Non, ce n’est pas fini;

O comme Oche (voir lettre D);

P comme Peinture; la montagne nous a offert de vrais tableaux d’artistes à la palette automnale; les touches oranger des feuillus contrastant sur les verts résineux et surmontés du gris minéral ! Belle saison pour courir la montagne;

Q comme Questions pour un champion; pour occuper son petit monde, Estelle a ponctué le voyage en minibus de questions culture générale : Quelle est la profondeur du Lac Léman ? Quelle est l’altitude de la Dent D’Oche ?  (voir lettre D); Merci Google pour les réponses, quand il y avait suffisamment de réseau;

R comme Revenez-y; on a vraiment bien apprécié ce – court – séjour; et comme certains n’ont pas pu venir cette année pour cause de blessure ou maladie, on remettra sûrement ça l’année prochaine !

S comme Selfie; ça crépitait les photos; et le roi du selfie, c’est Valentin !

T comme Trail; notre pratique nous permet de vivre de bien beaux moments;

U comme Ultra, ultra chouette;

V comme Vin, bières, digestif; on s’était fait avoir l’année dernière ( il s’agit d’un centre de vacances pour enfants donc pas de bar); plusieurs ont été prévoyants cette année…

W comme Wahou; ces bouquetins qu’on croise à chaque sortie, qui se laissent approcher, photographier, et qui, d’un coup de jarret, bondissent hors d’atteinte sur des pentes escarpées;

X comme Xe sais pas;

Y comme Yeux; qu’il fallait garder grand ouverts pour éviter les pièges de ces sentiers techniques et pour emmagasiner les images sublimes offertes par la montagne, du Léman au Mont-Blanc;

Z comme Ze sais, l’auteure de cet article a fumé la moquette…

 

Les photos

 

 

Commentaires

  1. evelyne patou dit :

    A comme Ambiance chaleureuse qui doit régner dans votre groupe
    B comme Bravo!
    E comme envie de vivre de telles aventures
    P comme passionnés
    C comme Continuez!
    M comme Maman d’Estelle qui a lu votre article

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*